Mes petites graines au potager

Apprendre à jardiner

Les semis avec les enfants

Ici cultiver ses propres fruits et légumes c’est un évidence. Et c’est une chose que nous souhaitons transmettre à nos enfants. D’ailleurs c’est une activité qui leur plait tellement, surtout pour les 3 à 10 ans environ !

Alors que papa et maman préparent le potager c’est l’heure pour les enfants d’attraper des vers de terre… sale temps pour les vers de terre je dois dire 😉

Dans notre potager cette année nous poussons le « bio » un peu plus loin. J’ai découvert le travail de Rachel et Pascal Poot qui cultivent dans l’Hérault des semences non seulement bio mais rustiques, issues de variétés anciennes souvent oubliées et pourtant parfaites pour un potager bio qui ne demande pas trop d’eau. Pascal est connu notamment pour ses cultures de tomates : plusieurs centaines de variétés !

Ils proposent ainsi sur leur modeste site internet leurs propres graines issues de leurs cultures. Des graines rustiques dont les plantes « mères » n’ont reçues aucun traitement ou additif.

Cette année nous aurons donc au potager : poivrons, tomates, maïs noir, pommes de terre, salade, oignons, melons, sauge, camomille, persil, poireaux, carottes, aubergines, fraises, groseilles …

Alors ce dimanche nous avons semé et planté. Les pommes de terre, carottes et oignons au potager et les semis sous mini serre.

Les enfants au potager

Le coin potager des enfants

Les enfants ont participé à toutes les étapes. Nous leur avons réservé un coin de potager.. bon, sur la photo ça ressemble presque à l’enterrement des poissons rouges .. mais non ! Paulette et Sacha ont chacun planté leur pomme de terre ! C’est l’occasion d’apprendre plein de mots nouveaux : butter les pommes de terre, un plantoir, une binette, une bêche, un bulbe.. etc. Et prochaine étape : préparer ensemble une jolie petite pancarte avec des restes d’ardoise.

Et en rentrant de l’école, la première chose qui les préoccupe : aller voir si les semis ont poussés 😉

Nous vous donnerons des nouvelles des plants de pomme de terre de Paulette et Sacha bien sur et de leurs semis.

Si vous n’avez pas de terrain, sachez qu’il est tout à fait possible de faire pousser quelques légumes ou fruits sur le balcon ou rebord d’une fenêtre. A Paris il y a quelques années, j’avais ainsi fait pousser des tomates cerises, des fraises, de la menthe, un vrai régal !

Alors à vos godets c’est parti pour les semis en famille.

Et pour ceux qui n’ont vraiment pas la main verte, vous pouvez toujours éveiller vos enfants au jardinage sans terre ni eau 😉 avec Mon potager aux 4 saisons, un jeu en carton qui permet de faire et personnaliser son potager imaginaire avec des assemblages en carton.

Share Button

3 comments

  1. MEYER says:

    J’ai commencé mon potager cette année (je n’en suis qu’aux semis) et je trouve ça thérapeutique !
    Ça procure un grand apaisement et une grande satisfaction, tout en inculquant la patience…bénéfique donc, et pas que pour les enfants.

    • Rachel Chevalier de Vannoise says:

      Complètement d’accord. J’aime aussi l’idée du travail récompensé. On sème et on récolte plus tard le fruit de notre travail. C’est satisfaisant et on en apprend beaucoup sur la vie je trouve. Bravo en tout cas de commencer par les semis. Car ça ne marche pas à tous les coups, ne désespérez pas. Et si les semis ne prennent pas vous pourrez toujours vous rabattre sur des plants début mai. C’est comme une seconde chance pour réussir son potager 😉

Laisser un commentaire