Finissons-en avec le débat sur l’évaluation à l’école

Comment accompagner son enfant face à une mauvaise note ?

Comment surmonter une mauvaise note ?

Et si on voyait les choses autrement ? N’est-ce pas à nous parents de faire passer le message comme nous l’entendons ?

Chaque enfant est différent :

Chaque enfant a une sensibilité différente. Certains vont se sentir littéralement brisés par une note en chiffre proche du zéro, d’autres vont se sentir frustrés de ne plus pouvoir s’évaluer par rapport aux autres s’il n’ont pas de note.

Le rôle d’enseignement des parents :

Ce n’est pas parce que l’école enseigne à  nos enfants qu’il faut laisser tomber cette fonction parentale d’enseignement. Enseignez à vos enfants ce que signifie cela. Aidez-le à trouver sa place parmi ces notations, ces « ratures » rouges ou ces « félicitations » vertes ou l’absence de notation dans certains cas. Si votre enfant voit rouge lorsqu’il voit les corrections rouges du professeur, faites lui remarquer qu’il y a du blanc sur sa feuille !

Comment digérer une correction en rouge ?

C’est un peu l’histoire du verre à moitié vide ou du verre à moitié plein. Et si l’enfant voyait ce qui le motive le plus ? Aidez-le à identifier l’absence de rouge dans certains paragraphes d’une rédaction par exemple comme un beau travail réussi. Et le rouge comme des axes d’améliorations à travailler.

Tout se joue sur la perception que l’enfant a de l’information. Aidez le à bien la comprendre, l’analyser et réagir face à cela. Quel que soit la façon de noter ou non l’enfant, c’est à nous, parents, de détecter les lacunes, les points positifs et de faire en sorte qu’ils sont bien compris.

Nous avons en tant qu’adulte cette capacité à affronter la compétition, à digérer l’échec ou encore tout simplement à prendre du recul et analyser une situation. Prenons en main les choses, n’attendez pas que l’école le fasse pour vous, qu’elle que soit le mode de notation qui est pratiqué dans l’établissement scolaire, il ne conviendra jamais à tous les enfants, tous les caractères, toutes les sensibilités. Il faut absolument que l’on prenne ou reprenne notre rôle de relais entre l’école et la maison.

Il me semble que la notation ne s’adresse pas seulement à l’enfant qui doit se « débrouiller » avec un point d’exclamation en rouge, une notation, un bon point, un A ou un 8 …  mais plutôt aux parents qui au travers de cette appréciation du professeur peut se rendre compte du positionnement de son enfant par rapport au développement général attendu à son âge ou à son cycle.

Il existe tellement d’interprétations différentes d’une copie raturée, le parent connaissant bien son enfant est l’acteur éducatif le mieux placé pour comprendre et analyser la situation de l’enfant et donc pour trouver seul ou avec l’équipe éducative du centre scolaire les axes de  progression possibles.

Comment préparer nos enfants à l’évaluation :

Qu’on le veuille ou non l’évaluation fait partie de la vie scolaire aujourd’hui. Commençons par répondre à ces quelques questions (chacun de nous a la réponse) pour préparer son enfant à recevoir un jugement sur le travail qu’il a accompli que ce soit la quantité de travail ou la qualité du résultat de son travail.

Que doit faire mon enfant après une mauvaise note ?

Pourquoi une mauvaise peut aussi être une chance ?

Comment réagir face à une mauvaise note ?

Comment surmonter une mauvaise ?

Qu’est ce qu’une mauvaise note signifie vraiment ?

Comment annoncer une mauvaise note à ses parents ? 😉

Libérez votre enfant de toutes ses questions sans réponse et il sera libéré de ses angoisses. Ce sont toutes ses angoisses qui peuvent l’empêcher d’avancer et non la couleur d’un crayon ou le chiffre ou la lettre d’une note.

Il faut arrêter de croire que le choix d’un chiffre ou d’une lettre ou encore d’une couleur, pourra tout changer et faire de nos enfants des As à l’école que ce soit intellectuellement ou socialement. J’ai l’impression que nous portons bien plus d’importance à la forme qu’au fond. Quelle que soit la méthode utilisée, ce qui importe c’est la manière dont l’école et les parents se comprendront pour accompagner ensemble l’enfant dans son développement.

Share Button

2 comments

  1. Cendra says:

    Depuis tant de temps que les notations existent, et depuis tant de temps qu’elles ont prouvé leur inutilité pour une grande partie des élèves, très personnellement, je suis pour l’arrêt des notations, pour une évaluation en continue et, surtout, surtout, surtoooout, mettre en relief les points forts des élèves, leurs talents!
    Au lieu de dire à un élève « oui oui tu as eu 15 en français, mais bon, eeuuuh tu es mauvais en math, regarde, tu as 5, tu as bien regardé là? Va falloir faire quelque chose ». Et si, tout simplement, cet élève aimait les Lettres et que, les chiffres, il s’en contre balance? il a le droit non?

    Allez, je m’égare, merci pour cet article!

    • Rachel Chevalier de Vannoise says:

      Vous avez 100% raison, il faut mettre en avant le positif . mais je crois qu’avant que l’école ne change, il faut aider nos enfants à interpréter la méthode actuelle. Personnellement j’étais une très bonne élève à l’élève et les notes j’en avais besoin, envie et c’est ce qui me motivait.. alors je me dis qu’au final il va être difficile de trouver une méthode qui convienne à tous. C’est pourquoi j’ouvre la réflexion sur le rôle des parents. On est les mieux placés pour connaitre l’impact positif ou négatif des notes sur notre propre enfant, à nous d’appréhender cela et de faire en sorte que ce soit bien compris, accepté ?

Laisser un commentaire