Vacances à vélo avec jeunes enfants

Jeunes enfants et vacances à vélo

Partir en vacances à vélo avec les enfants

Depuis quelques temps, nous avons en tête de tenter l’aventure des vacances à vélo avec nos enfants. 4 ans pour le « grand » et presque 3 ans pour la petite… le challenge est de taille mais notre motivation est à bloc. Alors pour être surs que nos enfants sont prêts à nous suivre dans notre délire, nous avons tenté une première expérience.

Nous sommes partis 5 jours dans le golfe du Morbihan et plus précisément la presqu’île de Rhuys, vélo sur le porte vélo de la voiture et enfants bien au chaud dans le siège auto. Le trajet est rapide, seulement 2h30. Destination le Golfe du Morbihan, une madeleine de Proust pour moi puisque j’y ai passé une bonne partie de mon enfance. Quel bonheur de le faire découvrir à mon mari et mes enfants aujourd’hui.

Une fois installés en chambre d’hôte, nous sommes prêts à parcourir la presqu’ile à vélo de long en large et en travers pendant un peu plus de 4 jours.

Levés aux aurores avec nos bambins impatients de découvrir la mer (pour la première fois !), nous enfourchons les vélos, mon mari porte Sacha 4 ans et moi Paulette 3 ans. Nous avons choisi les sièges auto les plus abordables chez Décathlon tout simplement.

Les enfants sont confortables et la conduite du vélo est très facile, le premier coup de pédalier est un peu surprenant, ça tangue et après 2 ou 3 tours de pédale, on ne se rend plus compte du poids de l’enfant dans le siège.

Nous avons des VTT donc pas très pratique pour tout ce qui est bagage car il ne faut pas oublier les jeux de plage, les bouteilles d’eau, le goûter, le kit de secours, la crème solaire, le pull, les chaussons de mer, la tenue de rechange pour la petite qui a choisi la veille des vacances pour régresser et ne plus aller sur les toilettes 😉 quel bonheur …

Bref, sac à dos pour mon mari et moi… De toute façon cela fait bien longtemps que nous avons accepté notre condition de mulet ou chameau depuis que nous avons des enfants. Nous sommes leurs porteurs… Nous avons une carriole qui permet de porter les enfants ou même les bagages derrière le vélo mais pour nous permettre de passer dans tous les sentiers (la carriole est assez large) nous avons opté pour les sièges vélo. Aussi plus commode si on veut s’arrêter et se lancer dans une rando à pied pour se dégourdir les jambes 😉

La chance est de notre côté : il a fait beau pendant tout notre séjour !

Le Golfe du Morbihan est tout à fait adapté à cette pratique, les pistes cyclables sont nombreuses et même si parfois la dune empiète sur les chemins et qu’il faut descendre de vélo car impraticable dans le sable, les routes et chemins sont en bon état et très faciles pour les cyclistes.

Paulette n’a pas mis le temps à nous faire comprendre qu’elle y trouvait son compte : au bout de quelques km elle dormait déjà dans son siège. Elle a profité de chaque déplacement pour faire la sieste ! Une vraie narcoleptique de la rando vtt !

La sieste à vélo c'est bien aussi

Faire la sieste pendant que maman pédale

Sacha quant à lui, pas si mécontent d’avoir laissé sa draisienne et son vélo à la maison et de se laisser porter, profitait du paysage et partait dans de grandes discussions avec son papa. De magnifiques moments en famille.

Quel bonheur, quel sentiment de liberté ! S’arrêter sur les marchés pour acheter quelques fruits à manger en route, ou encore pique-niquer, prendre l’air, ne pas rester dans les bouchons, aller dans les sentiers les plus petits et escarpés, ne pas avoir peur des distances. A vélo on peut parcourir facilement plus de 50 km par jour sans se fatiguer : 2 bonnes heures le matin, 2 bonnes heures l’après-midi et le tour est joué ! Même si le but n’était pas d’enchainer les km, nous avons vraiment apprécié de découvrir tant de choses en si peu de temps. Il est très facile de laisser les vélos, mettre le cadenas, ainsi que sur les sièges et partir pour une promenade, une rando ou s’arrêter prendre une glace.

Presqu'ile de Rhuys avec les enfants à vélo

Vacances à vélo avec enfants

Ce que nous changerons pour la prochaine fois :

Le plus gros « hic » était la tenue de la tête de Paulette quand elle dormait. Avec son casque (bien sur obligatoire !) il y a un empattement à l’arrière qui l’empêche de garder sa tête en appui en arrière sur le dossier quand elle s’endort, du coup sa tête tombait sans cesse en avant, sur les côtés. Impossible de trouver quelque chose d’efficace sur le marché. Un casque avec un plus petit empattement à l’arrière serait un mieux. Nous pensons aussi essayer un cale-tête ou changer de siège pour un siège qui s’incline en arrière au maximum.

Pose de Paulette qui dort à vélo...

Paulette dort à vélo, un grand classique

Faire du vélo et dormi c'est les vacances !

Ballade à vélo et sieste

Bilan de ce petit test de vacances à vélo avec les enfants :

Après quelques réglages techniques, nous sommes prêts pour notre future projet : partir sur le parcours de la Vélo Francette plus de 600 km de pistes cyclables de la normandie à l’atlantique ou de Ouistreham à La Rochelle pour être plus précise.

Et vous, vous sentez-vous prêts à tenter l’expérience ?

Share Button

Laisser un commentaire