Gérer la rivalité entre frères et soeurs

Rivalité entre frères et soeurs

La rivalité frères et soeurs

La rivalité entre les frères et les soeurs est tout à fait naturelle et très fréquente. Il arrive que les frères et soeurs se chamaillent, se disputent des jouets, soient même agressifs l’un envers l’autre. C’est un aspect quasiment inévitable au sein d’une famille.

Se mettre à la place de l’enfant :

Pour mieux comprendre, tâchons de nous mettre à la place de l’enfant. Si par exemple l’aîné se chamaille avec le petit dernier, il a certainement du mal à accepter que l’attention autrefois portée à lui seul doit maintenant être partagée. Le plus fréquemment, les disputes portent sur un jouet qu’il faut partager, se prêter ou alors sur une certaine dose d’attention de votre part attendue par l’enfant. Ces chamailleries sont une sorte de compétition pour voir qui remportera votre attention. C’est tout à fait naturel. Ce qui est important c’est comment vous réagissez face à ces rivalités.

Des comportements très différents :

Tout dépend du comportement de l’enfant. Certains par exemple sont plutôt compétiteurs dans l’âme et vont avoir des comportements assez fort voire agressifs. D’autres aux tempérament plus timides, vont avoir des comportements plus subtiles où la jalousie va prendre une place importante et ils vont par exemple cacher le jouet préféré de leur frère. Enfin les enfants aux caractères plutôt tempérés vont être à la croisée des chemins de ces 2 manifestations et vont être plus tolérants.

Que faire face à une querelle entre frères et soeurs :

La réaction naturelle en générale est de porter son attention sur l’enfant qui a démarré la dispute. Or, rappelez-vous que ces disputes émergent souvent pour attirer l’attention. Celui qui aura démarré la querelle aura donc ce qu’il veut, quant à l’autre il sera doublement « puni » puisque votre attention se porte sur celui qui a généré la querelle. Tâchez de changer cette réaction naturelle tant que possible.

Quand intervenir ?

On a tendance à intervenir à chaque querelle. Or les enfants peuvent apprendre à gérer leurs conflits. C’est même très important dans leur développement et ce sera très utile plus tard dans leur vie d’adolescent et d’adulte. Bien sur certaines fois pour des raisons de sécurité essentiellement c’est inévitable il faut intervenir. Mais la plupart du temps, les frères et soeurs peuvent gérer leurs conflits. Ici on utilise un timer de cuisine et après 5 minutes, si le conflit n’est pas résolu (prêt de jouet, partage d’un gâteau.. etc) on intervient en suggérant des solutions. L’enfant va apprendre petit à petit à utiliser sa créativité pour gérer les conflits.

La gestion des conflits est une aptitude essentielle et très utile tout au long de la vie, pas seulement dans le cercle familiale.

Lui dire combien il/elle est unique :

Pour limiter les conflits entre frères et soeurs, assurez-vous de ne pas comparer l’un avec l’autre. Ces sentiments renforcent la volonté de compétition source de beaucoup de querelles. Dites combien vous trouvez votre ainé unique tant il a un si beau sourire. Dites combien vous aimez la sensibilité de votre petit dernier par exemple. Ne les comparez pas. Mettez en valeur leurs propres qualités qui font de chacun d’eux des êtres uniques que vous aimez.

Share Button

Laisser un commentaire