Première rentrée des classes : et si c’était plus dur pour ceux qui restent ?

Préparer la famille à ce grand jour

Entrée en maternelle, cartable sur le dos, prêt pour le grand jour.

Le jour J n’est pas encore arrivé mais vous commencez doucement à angoisser ? Et pourtant bientôt vous allez accompagner votre enfant pour sa première rentrée scolaire. Comment le préparer ? Mais surtout comment VOUS préparer ainsi que son petit frère ou sa petite soeur ?

Avant la rentrée :

Et oui, ici, nous sommes plus inquiets de la réaction de la « deuz » face à ces journées sans son grand frère alors qu’elle partage tout son temps avec lui depuis son premier jour. Nous sommes heureux de leur complicité, 17 mois seulement les séparent et nous avons du mal à les imaginer l’un sans l’autre. Ils ne se quittent jamais d’une semelle, si l’un se réveille de la sieste en premier, il réclame l’autre. Si nous donnons un bonbon à l’un, il s’inquiète de savoir si nous allons bien donner un bonbon au deuxième … Du haut de ses 19 mois, elle ne le voit pas venir mais elle va vivre un grand bouleversement dans ses habitudes et va devoir prendre de nouvelles marques sans son frère pendant la journée.

Les jours précédant la rentrée :

Autant que pour le plus grand qui entame bientôt sa toute nouvelle vie à l’école maternelle, il est indispensable de parler de ce jour où il sera à l’école et où le ou la « petit(e) » restera à la maison. Parlez de la maitresse, de l’environnement (la salle de classe, son bureau d’écolier, la cour de récréation, les jeux, les activités d’éveil), des rythmes aussi (horaires, les temps d’éveil, les temps de sieste, de repas..), mais aussi des nouvelles habitudes « seules » que le(la) petit(e) prendra. Le moment propice est probablement lorsque l’on prépare tous ensemble le cartable du petit écolier.

Si cela est possible avant la rentrée, prenez un moment pour montrer au futur écolier mais aussi à son frère ou sa soeur, l’école en expliquant :

« tu vois, c’est ici que ton grand frère viendra apprendre et s’amuser avec les autres enfants de son âge, et bientôt ce sera aussi ton tour ».

Le jour J :

Alors même si l’absence sera dure à appréhender les premiers jours, le ou la plus petit(e) s’apercevra qu’il y a de grands avantages à être à la maison sans grand frère ou grande soeur ! D’abord on peut jouer avec ses jouets et puis on peut profiter de toute l’attention de maman, papa ou de la nounou rien que pour soi

Rapidement le/la deuz comprendra les rythmes du nouveau écolier et s’adaptera à cette nouvelle vie.

Le jour J c’est aussi le jour de l’angoisse pour maman ou papa qui vont aussi devoir accepter cette « séparation ». Tentez de ne pas communiquer à votre enfant votre stress. Ce sont de vraies éponges !

Comme le/la deuz, vous prendrez vos nouvelles marques et prendrez surtout plaisir comme lui ou elle à retrouver votre « grand » après la classe et à l’écouter raconter ses aventures de nouveau écolier.

Pour une rentrée réussie, ayez conscience qu’il s’agit d’un événement important dans la vie de TOUTE LA FAMILLE et qu’il est essentiel de bien préparer le nouveau écolier mais aussi son petit frère ou sa petite soeur et enfin papa et maman !

Share Button

One comment

Laisser un commentaire