Maman : s’éloigner de l’être humain un peu plus chaque jour

Mamanimal

S’éloigner un peu plus chaque jour de l’être humain 😉

Etre maman d’un enfant de moins de 3 ans c’est s’éloigner un peu plus chaque jour de l’être humain

Je passe rapidement sur l’arrivée de bébé avec l’accouchement qui très souvent nous ramène à l’état animal avec toute la sauvagerie que cela implique mais aussi toute la beauté de la nature bien sur.

Vient ensuite l’allaitement pour certaines. Se jouent alors des instincts animaux de l’enfant vers la maman qui tel un petit animal affamé cherche ce téton nourricier attiré par l’odeur familière et appétant du lait. Des moments intenses que j’ai eu la chance de vivre et qui nous font apprécier le côté animal de ce si beau geste.

Bébé s’éveille, s’intéresse, esquisse ses premiers sourires et même ses premiers éclats de rire. On se retrouve alors à imiter toutes sortes d’animaux rigolos pour voir un peu plus chaque jour cet éclat de rire si craquant ! tantôt singe, tantôt girafe .. je suis devenue une experte de l’imitation du ver de terre !

Quand il est l’heure des premières bouchées de bébé, on mâchouille, on goûte, on essuie, on ramasse les bouchées prémâchées de bébé.. et oui, des gestes qui me paraissaient inconcevables avant d’être mère et qui se sont imposés naturellement à moi en le vivant. Je me surprends même à lécher mes doigts après avoir récupéré un peu de compote autour de la bouche de bébé.. berk ! et pourtant je l’ai fait !

Un cap très important dans la vie de bébé intervient avec la propreté, et je dirai même un cap important dans la vie de maman.. qui passe le plus clair de son temps à vider des pots de propreté, nettoyer des vêtements « endommagés », laver le parquet du salon victime de ces premiers essais sans couche… la maison devient un vaste cabinet de toilette dans lequel évolue tant bien que mal maman, telle une maman chat qui nettoie ses chatons dans les premières semaines après leurs selles..

Bébé grandit et vers 2 ou 3 ans, il aime rire, faire des farces, se déguiser, sauter sur les épaules de maman comme un petit singe dès qu’elle s’agenouille, s’agripper aux jambes de maman pendant qu’elle prépare le repas en attendant la becquée.

Partenaire de jeu, maman s’éloigne bien souvent de l’être humain en jouant :

transformée en chaise, il aime s’assoir sur ses genoux,
– allongée, maman devient un matelas sur lequel bébé s’amuse à se jeter,
A 4 pattes, maman offre un pont très amusant sous lequel ramper et se cacher.
– maman se transforme aussi en instrument de musique quand bébé s’amuse à appuyer sur son nez et que cela produit de façon « magique » un son (bip !).. il réitère en appuyant sur le front, les oreilles.. et explore les différents « sons » du visage de maman.

Et je suis sûre que vous rencontrez encore d’autres situations qui vous éloigne un peu de votre condition humaine au contact de votre enfant. Alors êtes vous plutôt chat, singe, instrument de musique, mobilier .. ? 😉

Moi, j’ai fini en Madame Patate hier avec les accessoires bouche, oreille, nez sur mon visage : dans ma bouche, mes oreilles et mon nez !

Share Button

One comment

  1. Elodie C. says:

    Joli texte qui résume plutôt bien ce que la femme devient en devenant maman =) Mais chez nous le papa a aussi pris une forme animal : tout du moins pour les bruitages, car pour l’alimentation c’est maman. Quelle belle aventure que celle de l’allaitement, un pure bonheur.

Laisser un commentaire